Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 06:35

L'aikido a évolué, l'aikido doit évoluer… 

 

 

D'ailleurs, O Sensei ne pratiquait pas encore son aikido avant-guerre et sa pratique ayant elle-même évolué, tout à chacun est en droit de faire évoluer les formes.

 

      o sensei edit 

 


Cette photo relevée je crois sur le site de Paolo Corallini sensei... (merci à celui qui a eu la bonne idée de les mettre côte à côte). L'identité des deux situations en dit long sur la pertinence de toutes ces affirmations... 

 

Dans les deux images un irimi-nage, si poser un nom arbitraire sur une forme possède un sens autre que celui de pense bête.

 

Le même positionnement, la même action, le même résultat. Sur la photo de droite, prise au moment d'un ki no nagare de première, on sent l'intensité du mouvement, à gauche presque sa décomposition, sa construction.

 

A gauche on sent la coupe, le caractère inéluctable, presque impitoyable de la descente, à droite sa profonde bienveillance tant la main gauche semble protéger la nuque.

 

La main droite en 1936 semble prête à s'abattre et prêter "main-forte" à la deuxième. En 1966, elle indique une ouverture, se fait vague, aile - et on arrête là les images.

 

Que se passe t-il entre ses deux époques? certainement pas un changement de technique" mais surtout d'esprit.
On trouverait sans doute une technique première de Daito ryu pour rendre le parallèle encore plus parlant.

 

J'entends dire ici et là que certains experts actuels de l'Aikido s'intéressent en définitive peu à la démarche d'O sensei (même s'ils ne l'admettent qu'en privé). Je trouve qu'ils ont bien tort. La brutalité de certaines démonstrations, l'attitude de matamore que j'ai vu à Tokyo et ailleurs me dérangeraient moins si elles ne s'accompagnaient pas d'une hyper inflation de l'ego qui prétend changer ce qui n'est pas compris et encore moins assimilé. 

 

C'est la moindre des choses pour rendre hommage au vieux maître que de tenter par tous les moyens de le retrouver, retrouver son enseignement à travers le temps et les déformations.

 

Ganbarimasu !

 

... 


 

 

Aikido has evolved, aikido has to evolve ... 

 

Since O Sensei did not practiceAikido in his pre-war years, since his own practice has evolved, everyone is entitled to change / interprete the forms. 

 

This photo found on the site of Paolo Corallini sensei... (thanks to the guy who spotted them): the identity of the two situations speaks volumes about the very relevance of all these statements. 

 

In both images an irimi-nage if putting a name on a form is useful . 

 

The same position, the same action, the same result. On the right picture, taken in a ki no nagare moment, one can feel the intensity of the movement, on the left its construction nearly

 

On the left you can feel the inevitability, the almost merciless cut - on the right a deep benevolence: see how the left hand seems to protect the neck. 

 

The right hand in 1936 looks set to fall and and reinforce the movement. In 1966, it underlines an opening, it becomes a wave, a wing - and let's stop the images here. 

 

What has happened between these two periods? Certainly not a change of technique but essentially a change of spirit. We could probably find a Daito Ryu technique to make the parallel even more obvious. 

 

I hear here and there that some of today's experts of Aikido are not especially interested with O sensei's approach and eventually his legacy (even if they only admit this in private). I think they are very wrong. The brutality of some demonstrations, the bully attitude that I saw in Tokyo and elsewhere would bother me less if they were not accompanied by some hyper inflation of the ego that claims to change what is not understood and even less assimilated. 

 

The least we can do to honor the old master is to try by all means to find him, find his teaching through time and distortions. 

 

Ganbarimasu!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frankie 07/12/2011 16:50


Désolé : bonjour !

Frankie 03/12/2011 12:37


Je ne sais pas s'il est pertinent de comparer une pratique kotaï, par essence décomposée, fragmentée (encore plus pour la prise de photographies en 1936) avec une image d'une pratique ki no
nagare ...


Mes deux cents.

Léon 03/12/2011 12:45



Moi non plus. Comm etu veux en fait.


Oui si la structure est identique comme dans le cas-là. Je suis en train de remonter dans le temps sur différentes formes de la famille Aiki jutsu, ce cas-là est intéressant.


Bonjour aussi.